« Le laboratoire aux serpents », Lemony Snicket

BaudelaireT2

Editions : Nathan , 190 pages
Date de parution : Avril 2002
Titre : Le Laboratoire aux serpents
Auteur : Lemony Snicket

Résumé :

Après la mort accidentelle de leurs deux parents, Violette, Klaus et Prunelle, les trois enfants Baudelaire, sont envoyés chez un oncle, l’oncle Olaf, personnage monstrueux ayant l’intention de s’approprier la fortune des enfants.

Après leurs mésaventures dans le premier tome de la saga, les enfants sont placés chez un nouveau parent, l’oncle Montgomery. L’oncle Monty est un personnage fort chaleureux et sympathique et très drôle. Il est un éminent spécialiste des serpents.
Hélas, peu après l’arrivée des enfants dans leur nouveau foyer, l’oncle Monty embauche un nouvel assistant, Stéphano, pour l’aider lors d’une expédition au Pérou. Stéphano se révèle rapidement être un personnage dangereux. Les enfants perspicaces ont reconnu en lui le conte Olaf dont ils furent victimes dans le tome 1 de la saga. Les enfants ne parviennent pas à persuader les adultes de leur découverte.
Alors que l’oncle Monty commence à avoir des soupçons sur la personnalité de Stéphano, il est retrouvé mort, victime de Mamba un serpent venimeux. Les enfants ne croient pas en cette thèse et organisent une contre-enquête. C’est en étudiant les livres de la bibliothèque de l’oncle Monty que les enfants découvrent que le Mamba étrangle ses victimes, alors que le corps de l’oncle Monty ne porte aucune trace de strangulation. Etrange ? d’autant plus que le médecin chargé de l’autopsie de l’oncle Monty, trouve des traces de venin et conclue à une mort par piqûre.
Les enfants décident alors de se charger de l’enquête  qui les entrainera vers une succession de mésaventures et vers une suite tragique des évènements.

Mon avis :

J’ai aimé l’écriture simple et fluide de l’auteur/du traducteur, elle ravira les jeunes lecteurs. J’ai apprécié les passages dans lesquels le narrateur interpelle le lecteur et l’implique dans les mésaventures des enfants Baudelaire. J’ai adoré l’originalité et l’humour des personnages .

L’univers sans lequel se déroule ce tome est l’univers des serpents, c’est un univers original complété par l’ajout quelques précisions sur ces animaux. J’ai été amusée de voir le serpent Mort-sûre devenir l’animal de compagnie de la petite Prunille.

L’histoire s’adresse à de jeunes enfants et j’ai apprécié de voir le côté triste de l’histoire atténué par l’humour de l’auteur et l’originalité des personnages.

J’ai juste regretté le vocabulaire de la petite Prunille, limité à des onomatopées, je n’y ai trouvé aucune utilité.

« Le laboratoire aux serpents » de Lemony Snicket fut une découverte, qui, à mon sens, devrait ravir les plus jeunes lecteurs de moins de 12 ans. Au delà, ils risqueraient vite de trouver la lecture de la saga complète répétitive.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « « Le laboratoire aux serpents », Lemony Snicket »

    • Oui je comprends, j’ai juste lu le tome 2, je crains que la saga soit répétitive. Je pense qu’elle convient mieux à de très jeunes lecteurs. Je pense m’arrêter là également.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s