« Wonder » R.J. Palacio

 wonder

Editions : Pocket Jeunesse, 405 pages
Titre : « Wonder » traduit de l’anglais  par Jean-Daniel Brèque.
Auteur : R.J. Palacio

Quatrième de couverture

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ? »
Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture sonapparence »

Mon avis

« Wonder » est un ouvrage trouvé dans le rayon jeunesse de ma médiathèque. J’ai eu envie de lire cet ouvrage après en avoir entendu des critiques élogieuses sur la blogosphère littéraires et auprès des « booktubeurs ».
C’est le premier livre écrit par R.J Palacio. Graphiste d’origine, elle dessine les couvertures pour différents auteurs. Un jour, elle croise un enfant peu ordinaire en face d’un magasin de crème glacée et décide d’écrire ce roman . Wonder est né. 
August Pulmann est un petit garçon atteint d’une maladie génétique rare qui rend son visage  difforme. L’auteur en dévoile des détails au fur et à mesure et laisse  toute place à l’imagination du lecteur. Instruit par sa maman à la maison dans le but de le protéger du regard des autres, il va faire sa première rentrée au collège.
Içi, il n’est ni question d’apitoiement ni question de fuite face à l’apparence surprenante d’August bien que les premiers contacts dans l’univers du collège n’ont pas été aisés. C’est certainement pour toutes ces raisons que le livre est agréable à lire, il reste résolument optimiste.
Une joie de vivre, une grande gentillesse et sensibilité ont permis à August d’entrainer une chaine de solidarité autour de lui, il a su rester lui même et se faire accepter tel qu’il est.
Les personnages de ce livre sont tous attachants.
August est un excellent exemple d’intégration et un beau message de tolérance et d’espoir    concernant le handicap qu’on fini par oublier tellement les réactions et le comportement du petit garçon sont saines et normales
L’écriture est fluide, l’ouvrage est bien écrit et bien traduit et l’ouvrage, il se lit rapidement, il est à la portée des jeunes adolescents mais ravira également les adultes.
Ce roman est une petite pépite et c’est une belle découverte pour ma part, pas très loin du coup de coeur !
Publicités

11 réflexions au sujet de « « Wonder » R.J. Palacio »

  1. Déjà que ce livre était dans ma PAL, tu m’as encore plus donné envie de le lire ! Belle chronique !
    Et en passant, très beau blog et bonne continuation !

  2. Un livre qui m’avait déjà fait de l’oeil (bon ok, pardonne le mauvais jeu de mot) lorsque j’avais croisé sa route dans ma librairie de prédilection. Merci pour le rappel, il me tente beaucoup. (Et j’aime assez la couverture à vrai dire.)

  3. Quel plaisir de déambuler sur ton blog ! J’ai lu pas mal de tes billets et j’ai pu constater que nous avons eu beaucoup de lectures communes et bien souvent nos avis sont identiques, ce qui me laisse penser que je peux suivre tes opinions les yeux fermés pour faire de belles découvertes !!
    J’ai notamment noté « Rose » de Tatiana de Rosnay qui me tente depuis longtemps, tu m’as définitivement convaincue !
    Tout comme toi, j’ai été très emballée par « La Nostalgie heureuse » d’Amélie Nothomb, et très émue par le documentaire.
    « Complètement cramé » m’a un poil déçue aussi, pourtant j’ai dévoré les cent cinquante premières pages mais j’ai été lassée par le côté rocambolesque trop peu crédible de certaines situations. Et le personnage principal joue trop les bons samaritains, parvient à ses fins à tous les coups,… L’ensemble devient fort prévisible. C’est dommage car j’aime définitivement la plume et l’humour de l’auteur dont j’avais dévoré « Demain, j’arrête » ! Je suis impatiente de lire ton avis à propos du tout dernier !
    C’est drôle car j’avais lu « Et puis Paulette… » quelques jours avant « Complètement cramé » ! J’vais envie d’un roman doudou, bien veillant mais quelle déception !! Je n’ai pas pu en lire plus d’un tiers, j’ai trouvé les personnages insipides (et tous ces prénoms, mon dieu !! je m’emmêlais les pinceaux ! », par-dessus tout, le style de l’auteure m’a paru catastrophique, avec toutes ces phrases nominales, un style totalement haché qui m’a rendu la lecture impossible !

    Je te laisse un commentaire sous ce billet particulièrement car « Wonder » est justement ma lecture du moment !! J’en ai lu les toutes premières pages hier soir (après avoir englouti « La Bobine d’Alfred » que je te recommande !) et j’aime déjà beaucoup. J’envisageais le mois dernier de lire « Le Bizarre accident du chien… » mais il n’était pas disponible à la bibliothèque. Amusantes ces petites coïncidences puisque tu évoques également ce roman.

    Les livres me rendent très bavarde ! En tout cas, tu peux me compter parmi tes lectrices fidèles 🙂

    A bientôt !

    • Coucou Emma,
      Merci pour ton gentil commentaire qui me va droit au coeur. Les coïncidences sont nombreuses et je crois que nous avons des goûts littéraires forts similaires. Je note ta suggestion de lire la bobine d’Alfred que je ne connais pas.
      J’ai prévu de mettre en ligne demain matin la chronique concernant « Et soudain tout change ». les trois livres de Gilles Legardinier n’ont en commun que la plume.
      Je te souhaite de belles lectures durant cet été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s