« Pétronille » Amélie Nothomb

Pétronille Amélie Nothomb

Edition : Albin Michel , 180 pages
Parution : Août 2014
Titre :  » Pétronille « 
Auteur : Amélie Nothomb
Genre : Roman contemporain.

Quatrième de couverture

« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »

Mon avis

Si vous avez lu mes précédentes chroniques sur les romans d’Amélie Nothomb ( ici et la) vous savez probablement que chaque année, à la fin du mois d’Août, j’attends avec impatience la parution de son nouveau roman.
Son cru de l’année 2014  s’appelle « Pétronille, c’est un mélange d’autobiographie fiction, deux genres que l’auteur affectionne particulièrement et qu’elle réunit dans son millésime 2014.

Dans ce roman, Pétronille, jeune écrivain en quête de reconnaissance et Amélie Nothomb nous entraînent dans leur quête d’amoureuses du Champagne. Pétronille n’aime pas boire seule et sa rencontre avec sa compagne de beuverie est un ode à la boisson dorée, à la France, aux livres mais aussi à l’amitié un peu particulière que tissent les deux femmes  dans une relation plutôt complexe de concurrence. Amélie devient lectrice de la romancière Pétronille Fanto. Le principal attrait du roman est justement l’étude de cette relation et la découverte d’une nouvelle facette de l’écrivain. J’ai aimé lire la manière humoristique très personnelle d’Amélie Nothomb de raconter les situations absurdes et des frasques de ses personnages et j’ai été complément  bluffée par la fin particulière.

J’ai trouvé agréable le mélange de la part de fiction et du réel, on y cherche le détail sur ce que l’on connait de la vie de l’auteur et à savoir si « Pétronille » est ou non un personnage de fiction. Mes recherches m’ont conduit à découvrir que Pétronille pourrait être une écrivain spécialiste en littérature élisabéthaine.

L’histoire est drôle, la fin est tragique et je ne m’y attendais pas du tout. Mais cette chute correspond plutôt bien au tempérament de l’auteur.

En conclusion

Le millésime 2014 ne sera pas un coup de coeur, même si j’ai passé un très bon moment en sa compagnie.  J’ai aimé suivre la relation entre les deux personnages mais au final ce roman a beaucoup moins su m’émouvoir que celui de l’année précédente où Amélie retournait sur les traces de son enfance au Japon. Je préfère la facette narration d’Amélie Nothomb. J’ai cependant retrouvé avec plaisir sa plume  et sa manière si particulière de présenter les évènements.

Publicités

15 réflexions au sujet de « « Pétronille » Amélie Nothomb »

  1. Une auteure qui ne laisse personne indifférent. Je ne rate aucun de ses romans parce que j’aime toujours lire ce que son imagination va nous conter chaque année. J’ai rarement de coups de coeur sur ses derniers livres mais je lui reste fidèle. J’ai eu la chance de lui parler lors d’une rencontre signature dans ma librairie et de la voir samedi dernier au Salon du Livre.

    • Je l’ai aussi vue Samedi dernier au Salon du Livre. C’était la première fois et je suis restée stupéfaite du contact très chaleureux qu’elle entretient avec ses lecteurs et du temps qu’elle passe avec chacun d’entre eux.

      • Quand je pense au nombre de personnes que j’aurais pu croiser au Salon, que de regrets de ne pas mieux s’organiser.

  2. Je ne l’ai pas encore lu mais je suis convaincue que je finirai par tomber dessus en occasion, et alors je l’achèterai car je lis tous les Nothomb. J’en ai encore pas mal en stock.^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s