« Le Mystère du Pont Gustave Flaubert », Pierre Thiry

Gustave

Editions :  Books On Demand (BOD),  310 pages
Parution : 2012
Titre : « Le Mystère du Pont Gustave Flaubert« 
Auteur : Pierre Thiry
Genre : contemporain, imaginaire ….inclassable …

Quatrième de couverture :

Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels : Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave Flaubert…Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s’emmêler dans la même intrigue? Giovanni Bottesini ( 1821 – 1889 ) et Gustave Flaubert ( 1821 – 1880 ) se sont ils rencontrés?  Ce « roman »,  très imaginaire, où il est est question : d’un vélo volé, d’un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d’une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d’un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse?

Mon avis :

Lorsque j’ai accepté ce partenariat avec Pierre Thiry, l’auteur de ce roman, j’avais envie de lire un ouvrage différent de mes lectures précédentes et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. Je remercie l’auteur qui m’a très gentiment fait parvenir son roman.

L’ouvrage est magnifique. J’ai juste trouvé la mise en page trop aérée et j’ai durant un bref moment eu peur d’un manque de professionnalisme. Il n’en a rien été. Les chapitres sont très courts et la lecture peut sembler rapide au premier abord …mais attention aux jeux de mots ! il faut savourer et parfois lire et relire certains passages afin de pouvoir les comprendre et les apprécier à leur juste valeur. Il ne faut surtout pas se fier au titre car l’enquête policière  n’apparait qu’en trame de fond, on est loin du roman policier classique.

« Le Mystère du Pont Gustave Flaubert » est une lecture envoûtante, on se laisse porter par les mots, par les figures de style, par les sonorités mais elle nécessite une culture littéraire et musicale importante. Aussi, elle n’est pas à la portée de tous les lecteurs. Pour apprécier ce roman il faut d’abord le comprendre. Le style est particulier, très recherché académique, parfois irritant tant il est travaillé et je comprends qu’il puisse déplaire à certaines personnes. Les jeux de mots très présents, il faut lire à haute voix et s’écouter pour les identifier … « on m’a volé mon vélo »….Il ne faut pas vouloir tourner les pages à tout prix , il faut se poser, profiter de la manière dont l’auteur manie et maitrise les subtilités de la langue française.

Même s’il s’agit d’un récit imaginaire je considère plus cet ouvrage comme un exercice de style que comme un roman traditionnel . L’enquête policière n’est qu’un support à la plume de l’auteur, il ne faut surtout pas chercher à y trouver une enquête policière. Il y a énormément de travail dans la forme, certainement trop de travail au détriment du fond. Même si cela ne m’a pas dérangé, j’aurais préféré plus d’équilibre entre les deux.

Conclusion :

J’ai trouvé cette lecture originale et pour cela, je l’ai vraiment appréciée. J’ai écouté la prose de l’auteur autant que je l’ai lue du regard et j’ai été conquise par cette lecture totalement différente de celles effectuées auparavant. C’est une expérience de lecture que je ne regrette absolument pas.

Site web de Pierre Thiry et sa page facebook consacrée au Mystère du Pont Gustave Flaubert.

 

 

 

Publicités

« Guerre et Spray », Banksy

bansky

Editions : ALTERNATIVES , 240 pages
Parution : 2010
Titre : « Guerre et Spray« 
Auteur : Banksy

Quatrième de couverture :

Banksy est connu entre autres pour ses œuvres sur le mur de séparation entre la Palestine et Israël et ses installations sauvages dans les plus grands musées du monde. Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l’espace public, ses œuvres offrent un regard différent – un regard à la fois drôle et incisif, sans être dogmatique pour autant. Ce livre, première traduction française de l’ouvrage anglais Banksy, Walls and Piece, rend compte de cette production artistique hors normes, mélange de subversion et d’ironie qui interroge, sur un mode décalé et percutant, notre réalité sociale et culturelle. L’ouvrage a accompagné la sortie en France du film Faites le mur ! (Exit through the gift shop), réalisé par Banksy lui-même.

Mon avis :

Envisageant de programmer un Street Art tour dans l’est end londonien, je suis tombée tout à fait par hasard sur cet ouvrage exposé dans les rayons de ma bibliothèque. Je n’ai donc pas hésité à l’emprunter afin de partir à la découvert de cet art éphémère.
Du Street Art, je ne connaissais rien, ni les grapheurs, ni les messages qu’ils tentent de nos délivrer au travers de leurs oeuvres. Je ne pouvais qu’associer certaines oeuvres avec le nom de Banksy, car, ces dernières années des reproductions reprises sur divers supports ( toiles, vêtements ..) ont permis la « vulgarisation » ( au sens noble du terme) de leur auteur.

J’ai trouvé l’ouvrage « Guerre et Spray » très bien fait, avec de magnifiques et nombreuses photos et des textes explicatifs intéressants. J’ai pris la mesure de l’importance du travail de Banksy qui ne limite pas aux oeuvres les plus couramment représentées et ces oeuvres sont toutes plus surprenantes les unes que les autres.
Il est difficile de qualifier l’oeuvre de Banksy : souvent provocatrice, parfois jugée irrévérencieuse, mais maniant judicieusement le paradoxe visuel avec tendresse et poésie. Ces caractéristiques lui ont permis de se démarquer d’autres grapheurs actuels plus axés vers les couleurs et l’imaginaire. Son art percutant et insidieux ne peut laisser personne  indifférent et pousse à la réflexion sur le monde qui nous entoure.
Le point fort de ce livre c’est justement de nous éclairer sur la philosophie de Banksy par sa façon particulière de représenter son engagement politique et social en mettant en scène ses personnages de manière humoristique.
Cet ouvrage m’a permis une lecture éclairée de son oeuvre, par ailleurs plutôt sombre et traitant de notre société décadente, et m’a permis d’aller un peu plus loin dans la découverte du Street Art et d’artistes fabuleux. Pour n’en citer que quelques uns …ROA, Alexis Diaz et son éléphant octopus , C125 ….mais ceci est un autre sujet.